LATEST RELEASE

BUY

Vanessa Seward
Show Music

Par Bertrand Burgalat

Il y a longtemps que je rêvais de faire un tel disque. Depuis les débuts de mon label Tricatel, il y a vingt-deux ans, j’espérais qu’un jour nous pourrions travailler main dans la main avec une belle marque, comme l’avaient fait le futuriste Depero et Campari. Il me semblait exaltant de ne pas considérer ce genre de collaboration comme une compromission un peu honteuse, mais bien au contraire comme un moteur artistique et créatif, en écrivant et suscitant des chansons autour d’un produit que j’imaginais insolite et poétique : souffleries de l’Onera, plongeurs de la Comex, ou parfum.

Lorsque j’ai rencontré Vanessa, en 2004, elle venait de succéder à Loris Azzaro à la tête de la maison qu’il avait fondé. Plutôt que de s’escrimer vainement à suivre le gigantisme des empires du secteur, elle entendait utiliser d’autres atouts, miser sur l’intelligence et le charme, lutter avec ses propres armes donc. C’était idéal. Nous avons monté une Azzaro Revue à L’Européen en 2009, présentant modèles et interprètes accompagnés par le même orchestre. Mais Il a fallu attendre la création de sa marque pour mettre le projet pleinement à exécution, avec le département Esthétique Industrielle de Tricatel : réaliser, à chaque présentation, une bande-son constituée d’oeuvres sur-mesure, inspirées par la marque et les collections elles-mêmes. Dans une époque éprise de luxe et d’exclusivité, il nous semblait pertinent de tenter de donner leur pleine signification à ces notions.

Pour la première collection, en mars 2015, nous avons demandé un texte à Elinor Blake (April March), qui connait bien Vanessa. « I’d like to look through your eyes for a while… » : les paroles de son Vanessa’s Way sont parfaites, sur la forme comme sur le fond, elles m’ont tout de suite inspiré, et j’ai composé la musique d’une traite. Je l’ai enregistrée à Paris, puis les voix ont été réalisées à New York et Londres, avec l’actrice Lola Kirke pour le talk-over d’introduction.

La saison suivante, Vanessa a évoqué au micro son travail et ses intentions pour le défilé, comme elle le ferait lors d’une interview. Chassol a ensuite harmonisé sa voix avec ces accords uniques qui ont désormais conquis les grandes oreilles du monde entier, de Terry Riley à Solange Knowles, Laurie Anderson ou Frank Ocean. C’est Une femme française. Le morceau était enchainé avec une autre création originale, Cool & Bright Vanessa, interprété par Regina Janssen (du duo allemand Donna Regina) sur une soul carabinée jouée par A.S Dragon, le groupe maison du label.

Pour le troisième défilé nous avons fait appel à nos amis Anita Lane et Mick Harvey. Le titre d’égérie n’est pas usurpé en ce qui concerne Anita, il y a chez elle une innocence vénéneuse qui n’a rien d’artificiel. J’avais travaillé sur son album Sex O’ Clock, il y a 16 ans, c’est une de mes chanteuses préférées, ses reprises de Sexual Healing ou These boots Are Made For Walking (sur la BO de Lost Highway) sont fantastiques. Quant à Mick Harvey, ses états de service depuis Birthday Party et Nick Cave & The Bad Seeds sont impeccables. Je le connais depuis près de 30 ans et c’est toujours une joie de faire de la musique avec lui.

En octobre 2016 nous sommes partis d’un de mes premiers titres, Aux Cyclades Électronique, composé il y a 25 ans, publié ensuite sur mon premier album, The Sssound of Mmmusic. J’avais peur que la production ait daté, mais finalement elle vieillit plutôt bien (comme les créations de Vanessa). C’est l’excellente Alice Lewis qui chante, siffle et chuchote.

Je n’avais jamais osé évoquer mon épouse dans un de mes disques, par peur d’être indécent, d’étaler ma vie privée. Désormais, c’est tous les semestres que des morceaux lui sont dédiés. Celles et ceux qui la connaissent savent qu’il ne s’agit pas ici de culte de la personnalité. Ce qui nous motive, c’est de créer une musique de toute pièce comme elle dessine les vêtements, et cette phrase d’Akio Morita lorsqu’il régnait sur Sony : « nous faisons ce que les autres ne font pas ».

Bertrand Burgalat

TRICATEL
ESTHÉTIQUE INDUSTRIELLE
6 rue André Messager
75018 Paris France

Email : contact [at] tricatel.com
Web: www.tricatel.com